الرئيسية » FR » Riad OUAHTITA: Les coopératives doivent mener une stratégie B2C afin de promouvoir leurs produits et fidéliser la clientèle après CORONA

Riad OUAHTITA: Les coopératives doivent mener une stratégie B2C afin de promouvoir leurs produits et fidéliser la clientèle après CORONA

Nous avons remarqué Pendant près de deux mois après l’aggravation de la crise, la vie de l’individu s’est confinée entre sa résidence et l’achat de nourriture, de boissons, de produits d’hygiène et de médicaments, alors des produits de masse !; ce qui a entraîné une augmentation de la consommation chez les Marocains de produits alimentaires, de fruits et légumes, sachant que cette augmentation n’est pas un phénomène socio-économique qui mène à une crise au marché telle qu’il est classiquement Habitué pendant le mois de RAMADAN.
Parallèlement à cette situation, le commerce électronique prospère et notre statut de vie virtuelle via Internet et ses différents moyens de communication est amélioré d’une manière remarquable, c’est donc l’opportunité qu’on doit profiter positivement de cette situation pour adopter le B2C (Business to Costumer) comme stratégie Marketing efficace afin de promouvoir les produits agricoles par les coopératives et fidéliser une clientèle après CORONA.
Les coopératives agricoles peuvent être classées non seulement en fonction des parts des marchés qu’elles occupent, mais aussi en fonction de leurs stratégies de vente. La plupart des coopératives adoptent la vente indirecte pour commercialiser leurs produits ce qui empêche de contrôler le circuit de commercialisation et les acteurs qui s’interviennent, cela influence généralement sur le prix des produits et même sur la qualité pour les produits périssables, à l’intérieur de ce circuit ; des intermédiaires, des actions commerciales et des canaux de distributions sont appliqués pour livrer le produit aux clients finaux, ces démarches sont classées dans d’autres stratégies Marketing selon la nature du produit et le publique cible. Qu’est-ce que c’est exactement et en quoi le B2C diffère-t-il des autres démarches et des formes de marketing ?
Aujourd’hui, le consommateur marocain s’intéresse de plus en plus à la source des produits surtout issus de la compagne pour comprendre et identifier le processus de production de ce qu’il achète, citant comme produits (le miel, les huiles essentielles, produits cosmétique naturels, produits artisanaux, etc…), il s’informe sur le produit, il fait aussi appel à des informations externes à travers plusieurs supports avant de procéder à l’achat. Ce besoin ne peut être atteint qu’en communiquant directement avec le producteur ou via les moyens de communication, ce qui permet aussi à ce dernier de présenter et défendre son produit.
Le « B2C » signifie « business to consumer », c’est-à-dire les relations commerciales directes entre les coopératives ou entreprises et les consommateurs. C’est donc la mise en œuvre des outils et stratégies visibles destinés aux consommateurs privés pour promouvoir un produit ou un service. Les actions et les stratégies courantes dans cette démarche sont :
Médias sociaux
Les coopératives doivent utiliser les médias sociaux pour publier en images et en vidéos leurs activités, le processus de production (Emballage, étiquetage, livraison…) parce que les mesures de marketing sur les médias sociaux peuvent influencer positivement le degré de notoriété de la coopérative, sa culture de l’image ainsi que la fidélisation de la clientèle et l’acquisition de nouveaux clients. De même, le marketing des médias sociaux est la forme moderne du bouche-à-oreille, car les clients satisfaits partagent leurs expériences positives, dans les réseaux sociaux. L’avantage de ce moyen de communication est que les coopératives peuvent lancer de nouveaux produits ou services et recevoir une rétroaction directe ce qui favorise le contact direct avec le client en lui donnant aussi la possibilité d’évaluer le produit. La bonne gestion des contenus sur les médias sociaux augmente la satisfaction de la clientèle et le haut niveau de personnalisation permet au client d’établir plus facilement la confiance dans la coopérative.
Site Web
Un site Web est le Show-Room et aussi le miroir de la coopérative. Le contenu et la conception du site Web sont importants pour le succès du Marketing B2C, Si un consommateur potentiel visite le site web, il devrait pouvoir s’y retrouver facilement et avoir une impression positive. N’oubliant pas non plus d’inclure des éléments interactifs sur votre site Web.
Le marketing B2C s’applique aussi pour les services. Par conséquent, il faut que les coopératives touristiques se préparent pour mettre en œuvre une stratégie de communication à travers les outils de marketing B2C pour recevoir plus des visiteurs après le déconfinement afin de renforcer le tourisme rural.

M. Riad OUAHTITA
Ingénieur de formation
Conseiller agricole agréé par le Ministère de l’agriculture
Doctorant à la Faculté des sciences de Ben Msik

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *